LEO

Home » 6th Season » 2018-19 Prize Day » Commercialism Distorts Art (en français)

Commercialism Distorts Art (en français)

By Laura Drepanos, VI Form

Commercialism Distorts Art (en français)

Editor’s Note: This is a timed in-class essay in Advanced French. Following several weeks discussing the contemporary theme of aesthetics, the class was tasked with referencing texts and videos to determine whether society shapes art or art shapes society. 

On doit noter que l’art joue un rôle important dans la société. Il y a des événements, des emplois, et des rapports qui sont formés par l’art. Mais, aussi, il y a un autre rapport entre l’art et la société; la société peut jouer un rôle dans la formation des arts. En considérant tous, parce qu’on ne peut pas contrôler l’interprétation de l’art, l’art est beaucoup plus une réflection d’une communauté.

La première preuve que l’art n’a pas beaucoup d’influence sur une communauté, c’est le fait que seulement 35% des canadiens visitent des musées des beaux-arts chaque année. Alors, si la plupart des gens ne regardent jamais les œuvres d’art, comment peuvent-t-ils former la société? De plus, d’après le même sondage, fait par Phoenix SPI, pas mal de gens voient l’art comme un moyen de s’exprimer, socialiser, et se sentir bien, mais pas pour communiquer un message. Alors, les arts n’ont pas un grand impact sur les croyances d’une communauté.

Par ailleurs, même s’il existe un œuvre d’art, comme l’art visuel, la littérature, ou la musique qui attire beaucoup d’attention, on ne peut pas contrôler l’interprétation de l’œuvre, et dont il ne peut pas avoir un influence précis. Par exemple, la pièce “Cyrano de Bergerac” était évidemment créé pour montrer des messages et thèmes spécifiques. Mais, avec le passage de temps, il arrive de nombreuses récréations de cette histoire. Bien qu’il y ait des éléments de l’histoire qui restent le même, le message original ne reste pas toujours, notamment dans l’interprétation dans l’émission “Family Guy”. Cette situation sert comme un exemple que l’art est rarement interprété dans la manière que le créateur voudrait, à cause de la commercialisation.

Tandis que les arts n’ont pas une grande influence sur la société, la société forme l’art. Ce rapport est évident dans les œuvres d’Ousmane Sow. Les défis qu’il voyait dans le monde, comme le maltraitement de jeunes hommes africains, inspiraient son travail et guidaient ses choix quand il a créé ses sculptures. Alors, la perception du monde affecte fortement les arts.

On habite dans un monde aujourd’hui où l’art ne reçoit pas assez de respecte. On ne l’apprécie assez, et on ne fait pas l’effort de comprendre le vrai message de l’art. Comme on peut voir avec La Joconde, la commercialisation rend l’art comme juste un moyen de gagner de l’argent, pas pour communiquer une idée. Mais, alors que l’art a beau influencer la société maintenant, la société influencera toujours les arts. Les injustices, les défis, et les craintes qui existent dans une communauté inspirent les artistes. Enfin, l’art est une réflection d’une communauté.

Laura Drepanos is a VI Form student from Southborough, MA. She enjoys running outdoors, nannying, and going to the Cape. 


Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Search Volumes